Analyse des pratiques

Largement inspiré du travail de M Balint et tenant compte de l'importance capitale du transfert et contre transfert, le rôle d'animation en analyse des pratiques consiste notamment à :

 

  • Écouter activement et soutenir le présentateur du cas

  • Écouter ce qui se dit/joue dans le groupe afin que ce dernier soit aidant pour le présentateur

  • Réguler les questions/interventions du groupe afin de rester dans la sphère professionnelle et veiller à ce qu'aucune remise en cause personnelle n'ait lieu. L'objectif étant que le groupe aide à la résolution du problème de façon bienveillante et constructive, tout en permettant à ce dernier de s'exprimer spontanément.

     

Un objectif phare étant l'écoute de la « souffrance psychique » résultant des doubles contraintes imposées par les institutions : d'un côté un idéal professionnel, de l'autre la réalité des pratiques limitées par les moyens. Cet écart peut amener à une souffrance psychique et le groupe d'analyse constitue le lieu idéal pour verbaliser ces difficultés et donner du sens à ce qui est vécu.

 

 

Cadre et confidentialité :

 

Le cadre est important pour le bon fonctionnement du groupe. Pour que la parole se libère et que le et travail soit constructif, une confiance totale doit s'établir au sein du groupe. L'engagement de la confidentialité en est le point central.

Dans un objectif de transparence je veille au respect des contrats qui lient d'une part le commanditaire et l'animateur (moi) et aussi l'animateur et le groupe .

 

Les groupes ne doivent pas être trop importants en nombre et doivent se réunir à un rythme régulier

 

La présence volontaire des participants me semble capitale, le fondement même du groupe reposant sur la demande et non sur l'obligation.

Me contacter pour plus de renseignements